Accéder au contenu principal

Articles

Des super héros nigérians débarquent chez Marvel comics

L'auteure nigerianne annonce sur son compte instagram la bonne nouvelle. Sa bande dessinée Blessing in disguise sera publiée chez Marvel Comics. L'héroïne principale se nomme Ngozi ("Blessing " en anglais) et l'histoire se déroule à Lagos.
L'illustratrice est Tana Ford.
Nous nous réjouissons de la nouvelle que nous avons hâte de lire.
La littérature africaine a de beaux jours devant elle!
Nnedi Okorafor
Crédit photo :internet
Articles récents

L'Afrique en images

A la suite d'expériences douteuses au cours desquelles on m'a demandé s'il y a du poulet au Cameroun ou des pommes de terre, j'ai jugé utile de partager avec vous et  les plats de chez nous. Mais pour les gens de la diaspora, ceci leur permet aussi de rester en connection avec leur pays car, ça  fait toujours chaud au coeur de revoir des images de chez soi.
Bienvenue chez vous! Je vous emmène dans un voyage en image à travers l'Afrique. Pour cela, je mets les lecteurs à contribution. N'hésitez pas à partager avec nous toutes les images du continent. Vous pouvez les envoyer à actualafrik@yahoo.fr

Felino-K partage avec nous quelques images des plats qu'il a dégustés au Cameroun.



 Une omelette accompagnée de plantains frits
Poisson à la braise accompagné de bobolo et d'une sauce faite à base de multiples condiments (bâtons de manioc)
Poulet à la sauce d'oignons et condiments verts avec des frites de pomme de terre


Ndole avec du miondo
Plantains mûrs bo…

Un autre roman adapté au cinéma

Quand c'est bien, il faut le dire. Les auteures noires ont le vent en poupe. Tomi Adeyemi vit en Californie et vient de signer un contrat d'1 million de dollars pour son roman " Children of blood and bones" .

En plus de cela, le roman sera adapté au cinéma par les studio Fox.
La couverture donne envie. En tout cas, dès sa sortie, je cours l'acheter.

Résumé du livre https://www.goodreads.com/book/show/34728667-children-of-blood-and-bone

Site de l'auteur: tomiadeyemi.com

Crédit photo: internet

La dévaluation du FCFA

Vingt-trois ans après la dévaluation du Franc de la Communauté Financière en Afrique (CFA), des rumeurs d'une nouvelle dévaluation planent sur les pays de l' Afrique centrale depuis la rencontre entre les chefs d'États de cette sous-région avec Christine Lagarde lors du sommet de la CEMAC le 23 décembre 2016 au Cameroun. Cependant, on se pose des questions quant à l'entrée en vigueur de cette mesure depuis le tweet du président camerounais Paul Biya qui assurait sur sa plate-forme que cette tragédie ne se produirait pas. Malgré tout, Emmanuel Macron semble être le dernier maillon dans la chaîne décisionnelle. 

Aujourd'hui comme avant, le rôle de la France est prédominant en ce qui concerne cette question. Avec la chute du pouvoir d'achat des populations et l'augmentation de la dette extérieure,il est normal de remettre en question les perspectives de ce deuxième coup de massue qui contribuerait énormément à accroître la pauvreté en Afrique. 
Porte de sortie ?…

Un roman africain adapté par le producteur de Game of the Thrones

Le roman Who fears death de l'auteure nigérianne Nnedi Okorafor qui a gagné le prix du World fantasy en 2011 sera adapté en série sur la chaîne HBO. Le producteur sera G.G Martin, celui-là même qui a produit Game of the thrones.
Who fears death est un roman qui contient des éléments de science fiction et de fantaisie. Le livre a été publié en 2010 par DAW. l'histoire se déroule dans le futur, au Soudan. Les Nuru, une population claire de peau oppresse les Okeke qui sont noirs de peau. C'est donc dans ces circonstances qu'Onyesonwu (en Igbo Who fear death) voit le jour d'une mère Okeke violée par un membre de la tribu Nuru. Se servant de ses pouvoirs magiques, le personnage principal se met donc à la poursuite de son père qui est apparemment un sorcier.  L'intrigue donne envie de lire le livre et semble traiter des conflits liés à la couleur de peau et de la marginalisation de groupes minoritaires des personnes qui ont un teint plus sombre. J'ai hâte de ten…

Regards sur l'Afrique

Quand je regarde la télevision au Cameroun, je suis sidérée par e nombre de films américains qui sont y diffusés et ce, depuis ma plus tendre enfance. Ces émissions venues d'ailleurs font généralement l'apologie de la beauté des pays occidentaux tandis que les émissions sur les pays africains font le contraire. On y voit des personne squelettiques mourant de faim. En bref, on y voit la famine, les guerres et la misère. Ces deux images apparemment innocentes contribuent à forger l'imaginaire des Africains et des occidentaux sur l'Afrique et aussi sur des pays occidentaux qui nagent dans l'opulence. 
De la construction et du renforcement des clichésChimamanda Ngozie Adichie, une éminente écrivaine a parlé du danger des stéréotypes dans un talk show chez TedEx. Elle y évoquait leur influence dans la construction de l'imaginaire sur une personne ou sur les ressortissants d'un pays. Une dame me disait un jour lors d'une conférence qu'elle éprouve systémat…

Quid de l'homophobie de l'Afrique

"L'Afrique est-elle homophobe?" Cette question, posée par un article publié dans Le journal de l'Afrique, une rubrique de la chaîne de télévision France 24, incite à se poser des questions sur la souveraineté d'un État à choisir sa vision du monde. En effet, un vent de tolérance envers les homosexuels et les travestis soufflent sur le monde entier, sauf en Afrique. En effet, tandis qu'on voit de plus en plus de couples homosexuels dans les films, des campagnes visant à promouvoir le mariage pour tous, on se rend compte qu'en Afrique, à l'instar du Cameroun, l'homosexualité est encore pénalisée. Ce qui insupporte les occidentaux qui essayent par tous les moyens possibles d'inciter les autorités des différents pays africains réfractaires à cette pratique à changer leur vision du monde. Certains intellectuels africains s'alignent également derrière ce mode de pensée telle que l'avocate Alice Kom.
Cette tendance à vouloir forcer tout un con…